Vue de quartier, un opticien aux petits soins
La minut'commerçants

Vue de quartier, un opticien aux petits soins

Prêt à en prendre plein les mirettes ?

Chez ma boutique en ville, nous mettons un point d’honneur à rester proche de nos commerçants ! C’est dans cette optique que nous sommes partis à la rencontre de Pascal Fournillier, opticien et heureux gérant de “Vue de Quartier”.

Pascal Fournillier, gérant de "Vue de quartier"
Pascal Fournillier, gérant de « Vue de quartier »

7ème arrondissement de Lyon-10h

C’est sur l’avenue Jean Jaurès que nous retrouverons une boutique aussi design que chaleureuse.
Si aujourd’hui «Vue de quartier» fait intégralement partie du paysage urbain, l’affaire à débuté pour Pascal F. en 2004 avec une première expérience en tant que franchisé pour la marque «Générale d’Optique». L’opticien n’a cependant pas tardé à prendre son indépendance :

« En 2010, j’ai transformé la franchise Général d’Optique en magasin complètement indépendant. Cela fait maintenant 9 ans que le magasin est entièrement implanté dans la richesse commerciale du quartier.»

Si Pascal Fournillier s’est installé dans le 7ème arrondissement ce n’est pas par hasard :

«Le 7 ème est un arrondissement particulièrement animé. C’est d’ailleurs principalement pour cette raison que j’ai appelé mon magasin ‘Vue de quartier’, en clin d’oeil à ‘Vie de quartier’. De plus, l’entente avec les autres commerçants du quartier est vraiment très appréciable grâce à l’association des commerçants». En effet, Pascal F. et les autres boutiques du quartier peuvent largement compter sur le soutient de l’association des commerçants «Le Coeur du 7» pour fédérer et accompagner les commerces qui font la richesse de ce beau quartier en pleine évolution.

 


Un opticien qui a l’oeil !

Avant d’être commerçant, Pascal F. est un passionné.

«Au-delà de la partie purement commerciale, il y a mon métier qui est opticien. Mon rôle est avant tout de conseiller et d’orienter mes clients. Cela créer inévitablement un échange et une proximité que j’affectionne tout particulièrement. »

Pascal ne manquera pas de vous délivrer les meilleures astuces pour trouver chaussures à vos pieds et lunettes à votre vue !

Un opticien qui a l’œil !
Un opticien qui a l’œil.

« Ma relation avec mes clients est simple et se construit très naturellement. Je veux qu’ils se sentent bien chez moi, oui j’y tiens. J’ai la chance d’avoir un métier où mes clients reviennent assez régulièrement pour un service, un conseil, des changements de vue, etc. C’est assez facile pour moi de créer une réelle relation avec mes clients. C’est en partie ce qui me rend heureux de faire ce beau métier ! »


Quel regard sur le digital ?

Les centres-villes continuent d’être des lieux de rencontre mais cela n’a pas suffit pour contrebalancer la réorganisation des espaces commerciaux dans les zones périurbaines.

Quand on sait qu’en France, le marché du e-commerce pèse plus 90 milliards d’euros, il devient indispensable pour les commerçants de proximité de développer des outils digitaux capables de dynamiser leurs activités.

Pour notre opticien, le passage aux outils digitaux sonne comme une évidence :

« Je vois bien que c’est très important d’avoir un support digital, car quel que soit le client, qu’il soit du quartier ou d’ailleurs, il ira systématiquement se documenter avant de rentrer dans un magasin pour savoir ce qui se fait. Surtout dans l’optique, les clients arrivent, ils savent déjà à peu près ce qu’ils veulent.»

Quel regard sur le digital ?
Quel regard sur le digital ?

Mais comme beaucoup de commerçants de proximité, Pascal n’a pas forcément en main les ressources techniques et financières pour mettre en place ce genre d’outils (on parle d’intégration et d’animation des réseaux sociaux dans la stratégie de communication, mise en service et alimentation d’un site internet, d’une application mobile..)

«Moi je suis seulement présent sur Facebook. Cette page est reliée au site du magasin qui vit grâce à une personne extérieure qui s’en occupe, car je suis incapable de m’en occuper. Mon site vitrine qui présente les derniers événements, mes produits, ce que je fais, comment je le fais, voilà. »

Face aux lourds changements que requerrait une telle transformation, notre opticien aurait aimé être davantage accompagné :

«Je suis très conscient des opportunités que le digital pourrait m’offrir. Je serais tout à fait disposé à mettre en place davantage d’outils digitaux. Mais certaines barrières mentales m’en empêchent. Je ne me sens pas réellement capable de gérer de tels dispositifs. »


Dynamiser son entreprise tout en gardant un œil sur son activité

Chez Ma Boutique En Ville nous proposons justement des solutions mutualisées pour que les   commerçants de proximité comme Pascal puissent accéder à des outils digitaux en toute simplicité !

Nous sommes convaincus qu’avec les bons outils et le bon accompagnement, chaque commerçant est en mesure d’optimiser son activité au même titre que les enseignes de grande distribution. L’union fait la force !

Qu’en pensez-vous Pascal ?

«Oui, je trouve ça bien, C’est un excellent projet !»

Retrouver Pascal Fournillier et Vue de quartier :
42 avenue Jean Jaurès
69007 Lyon
04 . 72 .  71 . 39 . 25

Accès site internet 

En collaboration avec :

Laisser un commentaire